Primaire, Collège
REPÈRES

De l'indice à l'animal 

PRÉSENTATION

REPÈRES
Indices d'une activité animale
De l'empreinte à l'animal
De l'indice à l'animal

EN PRATIQUE

POINT DOC

À PROPOS

Tous les Thém@docs



 
Les indices regroupent les différentes traces laissées par un animal lors de ses activités.

Echelles utilisées dans ce document :

Unité le centimètre
Chaque graduation correspond à 1 cm


Indices de nourriture

Renard roux
Le renard chasse des campagnols mais parfois il se méprend et tue des musaraignes. Il abandonne alors les cadavres bien vite car elles possèdent des glandes dégageant une odeur désagréable.
Les plumes arrachées (une plumée) à un oiseau sont un bon indice. Elles sont en général cisaillées à l’extrémité et collées par la salive.
Attention, d’autres carnivores agissent de la même façon, il faut « relativiser » la découverte.


Blaireau
Le blaireau laisse souvent derrière lui des indices de nourriture : des restes de nids d’hyménoptères qu’il a déterrés avec leurs alvéoles facilement reconnaissables, des tas de feuilles soulevées et de petits sillons dans la terre quand il est à la recherche de vers.


Sanglier
Les sangliers cherchent leur nourriture (racines, tubercules, bulbes ...) avec leur groin en retournant le sol : c’est ce que l’on appelle un boutis.
Ils se nourrissent aussi de fruits comme les glands. On trouve souvent des glands mâchonnés à moitié écrasés sous les chênes.


Chevreuil
Le chevreuil étant un herbivore, les indices de nourriture se trouvent sur les végétaux. Pendant les mois d’hiver, le chevreuil, comme d’autres cervidés, peut se nourrir en écorçant des arbres. Les marques sur les troncs sont nettes.
Il ne faut pas confondre l’écorçage et le frottis* (voir "REPERES" Autres indices, Chevreuil).
Des indices de coupe se voient sur des rameaux qu’il a consommés, on parle alors d’abroutissement. La marque laissée sur les végétaux n’est pas franche, le chevreuil n’ayant pas d’incisives* sur la mâchoire supérieure.


Ecureuil roux
L’indice le plus fréquent est le cône de pomme de pin. On le retrouve décortiqué sur le sol avec, à côté, les écailles. Il n’a pas toujours le même aspect, parfois il reste des fils accrochés avec en plus quelques écailles. En général, la base est taillée en pointe. L’écureuil aime bien manger sur une souche un peu surélevée pour surveiller les alentours.
On trouve aussi des demi-coquilles de noisettes que les adultes cassent en deux. Cette coupe est moins parfaite chez les jeunes.
Sur les glands, les marques des dents se voient nettement.


Souris, mulots, campagnols
Les pommes de pins mangées par les mulots ont la base arrondie. Il n’y a pas de fils qui restent accrochés et les écailles sont rongées totalement.
Les noix ou les noisettes sont ouvertes avec soin. Elles sont rongées petit à petit pour ouvrir un trou sur le côté ou à une extrémité. Le bord de l’ouverture est chanfreiné avec des marques de dents.


Castor
Le castor consomme les écorces des arbres. Les écorçages font partie des principaux indices laissés. Sur les bois les plus gros, on observe nettement les traces des dents avec des lambeaux d’écorce sur le sol. Pour les bois plus petits, on ne voit pas de marques de dents et il n’y a pas de reste d’écorce.


Pics
Les pics cherchent des larves et des insectes dans les troncs d’arbres. Ils forent des trous plus ou moins profondément. C’est le pic noir qui creuse les plus grandes cavités.


Merle noir
Le merle se nourrit d’insectes et de vers de terre. Il consomme des fruits (en automne et au début de l’hiver) où les marques de coups de becs se voient facilement.


Hiboux Grand duc d’Europe
Le Grand-duc est un « super-prédateur » de la nuit. Son régime alimentaire est composé de lapins, de lézards, d’oiseaux (chouettes, faucons ...), de hérissons (voir photo), etc. Comme pour tous les rapaces nocturnes, les indices de nourriture peuvent se trouver dans ses pelotes de réjections*. On trouve aussi parfois les piquants d’un hérisson sur les lieux qu’il fréquente.


Goéland
Les goélands se nourrissent de poissons, de crustacés, pillent les nichées d’autres oiseaux et fréquentent aussi les décharges.
Au bord des cours d’eau ou sur le littoral, il n’est pas rare de tomber sur des restes d’écrevisses ou de crabes.


Oiseaux
Il est parfois difficile de trancher sur certains indices de nourriture pour identifier l’oiseau, comme par exemple sur des coquilles d’escargots ou sur des noisettes. On devine simplement les coups de becs.
C’est à peu près la même chose pour les œufs découverts sur le sol. S’il y a eu prédation, par exemple par une pie ou une corneille, la coquille aura des marques de coups avec du jaune séché au fond.
Evidemment les mammifères comme le renard ou la fouine adorent eux aussi ce genre de nourriture.


Rapaces
Les amas de plumes sont souvent la marque d’une prédation. Les rapaces (épervier, faucon) et certains mammifères (renard, chat sauvage) chassent les oiseaux. Dans le premier cas, les plumes sont arrachées, les plumes sont soit pliées ou percées mais la base du rachis* est intacte. Dans l’autre cas, les plumes sont sectionnées à la base et parfois collées par la salive (voir "REPERES" Indices de nourriture, Renard).
Des os, comme ici ce bréchet, portent la marque de coups de becs, il s’agit certainement d’un épervier.


Excréments
Malgré leur côté peu attirant, les excréments font partie des indices les plus intéressants car ils montrent de façon certaine la présence d’animaux sur le terrain. En effet, on les trouve partout et fréquemment. Ils vont nous donner des informations sur le régime alimentaire des animaux et sur leur comportement.
(Pour l'ensemble des photos, chaque graduation d'échelle représente un centimètre.)

Attention, il ne faut pas les toucher avec les doigts nus car certains peuvent contenir des maladies transmissibles à l’homme. Il est préférable de porter des gants ou de les ouvrir avec un bâton sur le terrain pour voir leur contenu.

Renard roux
Ses crottes mesurent entre 5 à 8 cm de long et 1 à 2 cm de diamètre. Elles sont souvent arrondies à une extrémité et pointues à l’autre. Parfois elles peuvent être fragmentées.
La coloration varie du noir foncé au blanc (gris clair)
quand le renard mange plus d’os. Ses excréments donnent de bons renseignements sur son alimentation. On trouve à l’intérieur des petits bouts d’os, des poils, des restes d’insectes (chitine*), des baies, des noyaux. L’odeur est souvent assez forte.


Blaireau
Le blaireau dépose ses crottes dans un trou appelé « pot » qu’il ne rebouche pas. Elles peuvent ressembler à celle du renard et être allongées, ou avoir une consistance beaucoup plus molle sous forme de bouse.


Lapin de garenne
Le lapin de garenne dépose ses crottes aux mêmes endroits, ce qui forme des amoncellements. Il se sert de ces amas pour marquer son territoire. Elles mesurent à peu près 10 mm de diamètre.


Lièvre
Le lièvre sème ses crottes par petits tas sur les lieux où il se nourrit généralement. Pas de confusion possible avec le lapin de garenne, elles sont beaucoup plus grosses et mesurent entre 1,5 et 2 cm de diamètre.



Hérisson
Ses crottes d’un noir brillant mesurent 3 cm de long et 1 cm de diamètre. Elles contiennent souvent des débris d’insectes.


Ragondin
Ses excréments mesurent 3 à 4 cm de long et 1 cm de diamètre. Ils ressemblent à des cornichons avec des sillons sur le dessus. Le ragondin les dépose sur les berges des cours d’eau.



Belette
Les laissées sont toutes petites du fait de la taille de l’animal. Elles ont une forme allongée et tortillée de 2,5 cm avec un diamètre de 3 mm. Elles sont déposées sur des lieux visibles comme une grosse pierre.



Fouine
Les crottes de fouine sont torsadées avec un bout effilé, d’une longueur de 8 cm environ et d’un diamètre de 1cm. Elles contiennent des poils et des fragments d’os mais aussi des restes de végétaux.



Genette
La genette utilise un « crottoir » régulièrement, souvent au sommet d’un endroit rocheux. Les excréments sont en général assez longs 10 à 20 cm avec un diamètre de 1,5 cm. Ils sont composés de fragments de végétaux, petits os (dents de rongeurs), poils, plumes et chitine*.



Sanglier
La consistance et la couleur des laissées de sanglier sont très variables du fait de son régime omnivore*. La forme la plus courante est "un cigare" de 10 cm de long et 6 cm de diamètre, composé de plusieurs éléments. On les trouve aussi sous forme de grains.



Cheval
Les crottes de cheval sont souvent un amas de gros grains de taille variable suivant la race. On distingue nettement à l’intérieur le régime herbivore de l’animal.


Vache domestique
La bouse de vache ressemble à une grosse galette bombée. La taille est variable ainsi que la couleur.


Mouton domestique
Les crottes du mouton se trouvent soit en tas soit séparées. Elles mesurent environ 1 cm de diamètre.


Chèvre domestique
Les excréments de la chèvre ont un diamètre de 1 cm de long et sont souvent plats à une extrémité.



Chien domestique
La taille des crottes de chien varie mais elles sont souvent cylindriques et consistantes. On devine souvent qu’il a mangé des croquettes de part leur aspect et leur couleur. L’odeur est souvent forte.


Chat domestique
Ses crottes mesurent entre 5 et 7 cm de long avec un diamètre de 1 cm. Le plus souvent ses excréments sont soigneusement enterrés.


Faisan
Les fientes* mesurent 2 cm de long avec un diamètre de 5 mm. Elles sont verdâtres avec une extrémité blanche.


Perdrix
Les fientes de perdrix sont regroupées en amas. Elles sont un peu allongées environ 2 cm avec un bout blanc.


Pic vert
Le pic-vert a des fientes d’une longueur de 3 à 4 cm en forme de tube en général de couleur blanche. Elles sont composées de restes d’insectes (fourmis, chitine*).



Grive
C’est sous les buissons ou arbustes que l’on trouvera ses fientes. La grive avale les fruits et ne digère pas tous les éléments (graines) que l’on retrouve à l’intérieur.
Les fientes mesurent environ 2 cm et leur couleur varie suivant les fruits.


Chouettes effraie et hulotte
Les rapaces nocturnes régurgitent des pelotes de réjection*, leurs fientes ne contiennent aucun reste de nourriture et sont de couleur blanche. On les trouve souvent sous un perchoir nocturne.


Hérons
Les fientes des hérons sont liquides et blanches.


Goéland
Le goéland a des fientes informes, liquides et blanches. Sur le littoral, leurs empreintes sont parfois imprimées à côté.



Vers de terre
Les vers avalent la terre, se nourrissent de la matière organique* qu'elle contient, puis la rejettent sous forme de déjections. Ces excréments sont déposés sous forme de petits tortillons typiques appelés turricules.

Habitats
Les habitats regroupent à la fois les lieux de vie et de reproduction des animaux (ponte, mise bas ...).

Terrier de renard
Des déblais marquent l’entrée du terrier, dont le trou mesure environ 30 cm de diamètre. Il peut avoir plusieurs entrées. Une odeur forte se dégage du trou quand le terrier est occupé.



Terrier de blaireau
Le blaireau creuse plusieurs terriers, la taille du tas de déblais est impressionnante. Le trou mesure environ 40 cm de diamètre voir plus. Souvent à son entrée, les passages répétés créent une gouttière que l’on appelle toboggan. Il n’est pas rare de tomber sur des grands terriers familiaux.


Terrier de lapin de garenne
L’entrée du terrier mesure entre 15 et 20 cm de diamètre avec un monticule de terre plus ou moins important devant.


Terrier de rongeur
Les petits rongeurs creusent des terriers et des réseaux de galeries. Ils utilisent aussi les petites cavités rocheuses, la végétation dense, les trous dans les murs ...



Terrier de ragondin
Le ragondin creuse son terrier dans les berges des cours d’eau, son entrée mesure à peu près 30 cm de diamètre. Elle est complètement immergée ou à moitié.


Nid d’écureuil
L’écureuil construit un nid en forme de boule en haut d’un arbre, près du tronc. Son diamètre est d’environ 50 cm. Il en possède souvent 3 ou 4, certains lui servant de refuge.



Nid de mésanges
Beaucoup d’espèces de mésanges (bleue, charbonnière ...) nichent dans les trous d’arbres. Le nid est composé de mousse et de poils, en général.



Nids de petits passereaux
Les nids de petits passereaux ne sont pas évidents à identifier quand il n’y a plus les œufs à l’intérieur. Les jours de grand vent, on en trouve parfois tombés sur le sol. Les nids sont souvent composés de brindilles, de feuilles, de poils, de laine, de mousse ou lichens*, de chiffons et de papier.
Leur taille varie de 3 cm à 15 cm de diamètre.


Nid de merle noir
Le nid du merle noir est plus facile à identifier car il utilise un mélange d’herbes sèches, de racines et de boue. Le diamètre du nid est de 15 cm.



Nid de pie bavarde
Encore un nid qui ne pose pas trop de problème d’identification, la pie bavarde le construit avec des fines branches, des brindilles, de l’herbe et de la terre séchée. Le nid comporte un dôme ou un toit composé de petites branches.


Nid de corneille
Le nid de la corneille noire est plutôt assez gros, 50 cm de diamètre. Composé de branches, il est construit dans un arbre ou dans une falaise.



Nid de pic-vert
Le pic-vert fore son nid dans un tronc d’arbre, l’entrée mesure entre environ 6 cm de diamètre.


Nid de huppe fasciée
Elle niche dans un trou d’arbre ou de vieux mur. Il peut y avoir à l’intérieur des végétaux, de la laine ou du tissu.



Nid de guêpier d’Europe
Le guêpier creuse son nid dans la berge des cours d’eau ou dans des carrières. Une galerie assez longue (1 à 3 m) amène à une loge. Le diamètre de l’entrée est de 7cm. Les guêpiers nichent en colonie, plusieurs nids se trouvent les uns à côté des autres.


Nid d'hirondelle rustique
Son nid, en forme de demi-coquille est fait de boue, de végétaux (paille, tiges). L’hirondelle le construit souvent dans les garages, les hangars ou les granges, à proximité d’une source d’eau. Il mesure 13 cm de diamètre et est accroché contre une poutre ou un mur.

Pelotes de réjection

Faucon crécerelle
Pour la plupart des rapaces, la pelote de réjection* est un bon indice de nourriture. Suivant la saison et le régime alimentaire du faucon crécerelle (insectes ou rongeurs), la pelote* n’aura pas le même aspect et ne sera pas composée des mêmes éléments (poils, chitine*). Sa taille varie de 3 à 3,5 cm de long et de 1,5 cm de diamètre.


Chouette hulotte
Les pelotes de la chouette hulotte sont en général gris foncé et mesurent environ 5 cm de long et 2,5 cm de diamètre. On trouve à l’intérieur des restes de poils et d’os de petits rongeurs : mulots, campagnols et musaraignes.

Crânes et mandibules


Renard
La confusion entre le crâne du renard et celui du chien est courante. Une bonne astuce pour reconnaître les différents crânes, c’est de rapprocher leur forme de celui d’une carrosserie de voiture. Pour le renard, il ressemble à une voiture basse de sport et il mesure environ 14 cm de long.


Chien domestique
Le crâne du chien se rapproche plus d’une forme de véhicule utilitaire. Les tailles sont variables du fait des différentes races.


Blaireau
Le crâne est facile à reconnaître car il possède sur le dessus une crête osseuse. Il mesure 13 cm de long.


Lapin de garenne
Le crâne mesure 7 cm de longueur avec le trou de l’orbite important par rapport à sa taille.


Chat domestique
La taille de son crâne est de 9 cm de long. On pourra remarquer la taille importante des canines* par rapport aux incisives*.


Sanglier
Le crâne du sanglier mesure plus de 30 cm de long. C’est le sanglier qui a le plus grand nombre de dents : 44.
Ses défenses (les canines) sont imposantes chez le mâle, surtout celles de la mâchoire inférieure.


Chevreuil
La taille du crâne est de 19 cm de long, l’orbite de l’œil bien voyant mesure 3 cm de diamètre. Seuls les mâles portent des bois que l’on trouve parfois dans la nature car ils les perdent entre novembre et décembre.


Mouflon
Le crâne de mouflon est facilement identifiable grâce à ses cornes recourbées. Il mesure 23 cm de long.


Mouton domestique
Le crâne mesure 22 cm de long.


Ragondin
Les longues incisives rouges permettent de reconnaître aisément le crâne du ragondin. Il mesure 11 cm de long.


Hérisson
La mandibule inférieure mesure 4 cm de long avec des dents pointues d’insectivores*.


Musaraigne
Micro-mammifère égal micro-crâne de moins de 2 cm de long, les dents sont pointues comme chez le hérisson.


Lézard des murailles
Le crâne du lézard des murailles est allongé et aplati, il mesure environ 1,5 cm de long. Ses dents d’insectivores sont très fines et pointues.


Petits passereaux
Les petits passereaux, étant des proies faciles pour beaucoup de prédateurs, il arrive que l’on trouve parfois leur crâne. Suivant leur régime alimentaire, insectivore ou granivore*, ils n’auront pas la même forme de bec.


Goéland
La longueur du crâne fait 13 à 14 cm. Le bec, puissant et crochu, est aussi long que la boîte crânienne.

Autres indices

Pendant leurs activités,
les mammifères utilisent souvent les mêmes chemins pour se déplacer et aller chercher leur nourriture. Ces sentiers se voient nettement dans le paysage, on les appelle "les coulées". Suivant l’espèce, elles n’auront pas la même taille et la même usure. Elles peuvent être empruntées par des animaux différents.


Renard
Souvent en maraude*, le renard n’hésite pas à s’approcher des lieux habités par l’homme. En observant les fils barbelés des parcs à animaux, on peut découvrir des poils qui sont restés accrochés.


Blaireau
Aux alentours du terrier du blaireau, des arbres peuvent porter la marque de ses griffes.


Lapin de garenne
Le lapin de garenne creuse des trous appelés "grattis" plus ou moins profonds. Le trou est d’un côté vertical et incliné de l’autre. Sur la terre expulsée, on trouve en général des crottes. Les lapins mâles marquent ainsi leur territoire.


Chat domestique
On peut trouver des fragments de griffes incrustés sur les troncs d’arbres ou tombés à leur pied. Le chat marque ainsi son territoire.
De temps en temps, des poils de ses moustaches restent sur son lieu de toilettage.


Sanglier
Le sanglier se vautre dans des zones boueuses appelées "souilles". Il se débarrasse ainsi de ses parasites puis il va se frotter contre un arbre. Les "housures" sont les marques de boue sur le tronc.
Le plus souvent des poils restent accrochés dans
l’écorce et la boue. Parfois, il y a aussi des marques de coups de boutoir que le sanglier fait avec ses défenses.
Comme pour le renard, les fils barbelés gardent quelques poils quand l’animal passe les clôtures.


Chevreuil
Les mâles, appelés brocards, marquent leur territoire en laissant des blessures bien visibles aux jeunes arbres et arbustes, les frottis*. Ils déposent une sécrétion issue des glandes situées entre leurs cornes. Les frottis* sont des indices faciles à voir, dans certaines régions, on peut les confondre avec ceux du chamois.


Mouton domestique
Un indice facile à trouver en balade, la laine reste accrochée sur les épineux ou sur les branches basses.


Ane
On peut chercher quelques touffes de poils accrochés aux fils des clôtures de son enclos.


Couleuvres
On trouve des mues accrochées aux plantes, aux broussailles ou sur les pierres. Elles sont en général en un seul morceau et retournées comme un gant. C’est un moulage parfait du corps du reptile. Les serpents changent de peau cinq à six fois pendant la belle saison à mesure qu’ils grandissent.


Pigeon ramier
Les œufs du pigeon ramier sont blancs et lisses. Sur la photo ci-contre, ils ont été victimes de prédation.


Les oiseaux et leurs plumes

Au détour d’un chemin, lors d’une balade, il n’est pas rare de trouver des plumes. Quand il y en a un amas, c’est en général un signe de prédation. Une ou deux plumes isolées sont par exemple l’indice d’une mue, d’un choc avec un rapace, d’un accrochage dans les branches d’un arbre.

Attention : la variété des oiseaux et des plumes est telle que le tableau suivant ne donne qu’un petit aperçu de ce qui peut être découvert lors d’une sortie nature. De plus, suivant leur emplacement sur le corps, les plumes n’auront pas exactement les couleurs et les formes des photos ci-dessous.


Nom
Couleur plume
Photo
Corneille
Noire à reflet vert foncé.

Buse variable
Brun-noir, un bord blanc avec bandes foncées.

Faisan
Chamois brun, beige avec d’étroites barres noires.

Faucon crécerelle
Pointe brun noir, le reste beige-roux barré de noir brun.

Geai des chênes
Brun-noir, avec un bord barré de noir, de bleu et de blanc.

Pic épeiche
Noire avec des pois blancs sur les bords.

Pie bavarde
Noire la pointe avec des reflets bleu-vert et un côté blanc

Pigeon ramier
3 bandes : bas gris foncé, milieu gris clair, haut noir

Rollier d’Europe
Noire avec la base bleue azur



 
© CDDP DE L'HERAULT - Thém@doc - Les indices et traces d'animaux
Juin 2007 - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.