Les fonctions de la Bourse

Thème 4 : Le fonctionnement de la Bourse

par Jean-Yves Capul, Les Cahiers français n° 277, juillet-septembre 1996, La Documentation française (extrait)

 

Le marché primaire est en quelque sorte celui des titres "neufs", celui qui assure la rencontre entre les excédents et les déficits de financement. Mais, pour accepter d’immobiliser leurs fonds, les épargnants tiennent à pouvoir à tout moment revendre leurs valeurs et récupérer la contrepartie en monnaie. Ils peuvent le faire sur le marché secondaire, celui de "l’occasion".

Le marché primaire constitue l’un des deux moyens de rencontre entre les excédents et les déficits de financement. L’autre réside dans l’intermédiation bancaire (les établissements de crédit consentent des prêts et reçoivent des dépôts).

Le marché secondaire assure la liquidité de l’épargne et facilite les restructurations d’entreprises (prises de contrôle, éventuellement par offre publique d’achat…).

Le développement des marchés financiers s’explique par :
- la désinflation qui provoque l’augmentation des taux réels d’intérêt et donc accroît l’attrait des placements ;
- la diminution des taux nominaux d’intérêt qui entraîne la progression du cours des titres, d’où l’espoir de plus-values pour les épargnants ;
- la nécessité de financer le déficit (croissant) de l’Etat par des émissions obligataires ;
- les opportunités offertes par les privatisations ;
- l’amélioration des résultats des entreprises qui préfèrent souvent les placements à l’investissement productif et la croissance externe (rachat d’autres unités) plutôt que la croissance interne.

Un marché des fonds prêtables

En première approche, on peut définir la Bourse comme un lieu de rencontres et d’échanges, c’est-à-dire un marché, entre une offre et une demande de capitaux à long terme, dont le support est représenté par une valeur mobilière (action et d'obligation principalement).

Les valeurs mobilières sont des titres représentant des droits d’associés (actions) ou de prêteurs à long terme (obligations). Elles présentent l’avantage d’être aisément négociables en Bourse. Les valeurs mobilières se négocient à un prix appelé cours et s’échangent contre de l’argent liquide. L’ensemble des mouvements de capitaux relatifs aux achats et aux ventes de titres reçoit souvent l’appellation de marché financier. […]

Pour comprendre la Bourse, il importe donc de bien distinguer ses deux compartiments. Le marché des émissions de titres, appelé marché primaire, assure la rencontre des demandes de fonds et des offres de ceux qui souhaitent investir en Bourse leurs ressources. Le marché primaire contribue au financement de l’économie. En revanche, le marché secondaire concerne l’échange de titres déjà émis. C’est sur ce marché que varient les cours des valeurs mobilières. Ces marchés sont indissociables car l’épargnant qui investit en acquérant de nouveaux titres doit avoir la possibilité de s’en défaire à des conditions satisfaisantes. De même, le cours des nouvelles émissions ne peut guère s’écarter du niveau des cours du marché secondaire. […]

Marché primaire et financement de l’économie

Dans une économie, certains agents dégagent une épargne supérieure à leurs investissements (traditionnellement les ménages) tandis que d’autres, placés dans une situation inverse, ont un besoin de financement (les entreprises et l’État en raison du déficit budgétaire). On sait qu’il existe deux circuits pour assurer la transformation de l’épargne de ces agents en financement pour d’autres, un circuit direct, à travers le marché financier primaire, dans lequel les agents prêteurs se portent acquéreurs des nouveaux titres créés par les agents en déficit de financement, et un circuit indirect dans lequel les banques s’interposent entre prêteurs et emprunteurs pour pratiquer des crédits à plus ou moins long terme à partir des dépôts reçus (on parle dans ce dernier cas d’intermédiation bancaire). La Bourse ne concerne toutefois qu’une minorité des entreprises, celles qui sont " cotées ".

Les fonctions du marché secondaire

[…] A l’image d’un marché de l’occasion automobile, il assure le fonctionnement régulier du marché du neuf. Outre la liquidité de l’épargne, ce marché secondaire permet l’évaluation et la mobilité de cette épargne. Ainsi, une évaluation permanente des titres cotés rend les transactions rapides et efficaces. De plus, grâce au marché secondaire, la Bourse facilite toutes les opérations de restructurations, fusions, concentrations et rachats d’entreprises cotées. La Bourse permet ainsi les modifications dans la propriété des entreprises les plus importantes.

Le renouveau du marché financier

L’élément favorable décisif a certainement été la conjugaison de la désinflation et de la baisse des taux d’intérêt nominaux à partir de 1983. Une désinflation supérieure à la baisse des taux s’est traduite par une vive progression des taux d’intérêts réels (taux nominaux diminués de l’inflation), ce qui a contribué à accroître les placements financiers, désormais bien rémunérés. De plus, la baisse des taux a provoqué directement […] une hausse des cours, ce qui a donné aux investisseurs en Bourse un espoir de plus-values.

Il convient aussi de souligner la succession de forts déficits du budget de l’Etat, la volonté de ne plus recourir à la création monétaire pour le financer amenant à privilégier les emprunts obligataires. Le développement du marché des obligations a donc été favorisé, et ce, d’autant plus que les ménages réorientaient leur épargne vers des placements moins liquides, l’immobilier étant de son côté quelque peu délaissé.

L’amélioration de la situation financière des entreprises a contribué aussi à expliquer le développement du marché des actions, tant par les perspectives de bénéfices et de dividendes futurs que par les disponibilités des sociétés qui, face à l’atonie de l’investissement productif, servaient davantage à des opérations financières de croissance externe (rachats, fusions, OPA). Les nombreuses privatisations de la fin des années 80 ont par ailleurs fortement contribué à l’animation du marché financier.


L'utilisation des documents de ce dossier est strictement limitée à un usage pédagogique.
Toute reproduction à des fins commerciales est strictement interdite.