Lexique

Arbitraire Décret Insee R.A.T.P
Arrêté Dermatose Insertion R.E.P.
B.I.T Desinflation Intérim Restos du coeur
Banque mondiale Développement Loi Besson Revenu
Besoins primaires Discriminatoire Lumpenprolétariat Revenu médian
C.D.D Dollars constants Médecins du monde Revenu minimum d'insertion
C.D.I Echange marchand Ménage RMIste
C.E.S Economie sociale Minima sociaux S.D.F.
C.R.E.D.O.C Emploi précaire Minimum social Saturnisme
Capital culturel Emploi stable Mode de vie Scorbut
Capital économique Etablissement public Niveau de vie Secours catholique
Capital social Etat-providence OPAC Seuil de pauvreté
Collectivité territoriale Famille monoparentale Parités de pouvoir d'achat SIVP
Coluche Flexibilité de l'emploi Patrimoine SMIC
Commission européenne Fordisme Pauvreté Statut social
Compétitivité Illetrisme Plein emploi Surendettement
Compromis fordiste Indicateur Pouvoir d'achat Transferts sociaux
Conseil de l'Europe Indicateur de pauvreté humaine Précarité Tuberculose
Contrats atypiques Indice des prix Prélèvements obligatoires TUC
Convention collective Indice développement humain Prestation sociale Union européenne
Croissance Inégalités Prolétariat
D.A.L Inflation Protection sociale

 

Besoins primaires

Au sens économique du terme, désigne tout sentiment de manque ou de privation dont la non satisfaction met en danger la santé ou la vie d’un individu.
Un besoin primaire est donc satisfait par la consommation de biens ou de services indispensables à la vie (nourriture, logement, vêtement, médicament...).

 
C.D.D

CDD (contrat de travail à durée déterminée) : type de contrat de travail prévoyant une période de travail limitée dans le temps et indiquant explicitement la date de fin du contrat.
En droit français, le CDD ne peut être conclu pour plus d'un an, et il n'est renouvelable qu'une fois (toutefois, rien n'empêche un employeur de passer une série de CDD avec un salarié, dès lors qu'il y a eu une interruption entre deux contrats successifs et que les contrats ne se succèdent pas à intervalle régulier : dans ce dernier cas, on est en présence d'un contrat saisonnier, qui est alors assimilé à un contrat à durée indéterminée). Un CDD doit obligatoirement être passé par écrit (à défaut, le contrat de travail est réputé être à durée indéterminée) et il doit s'accompagner du versement, au terme du contrat, d'une prime de précarité égale à 6 % du salaire brut cumulé versé au titre du contrat (toutefois, la prime n'est pas due si le CDD est renouvelé ou transformé en contrat à durée indéterminée).

Voir aussi le mot : emploi précaire
Coluche Humoriste et acteur français, fondateur des Restos du cœur (1944-1986). Voir aussi le mot : restos du coeur
Contrats atypiques Les emplois atypiques regroupent les emplois précaires et les emplois à temps partiel. Ce qualificatif est employé dans la mesure où ces emplois ne correspondent pas à la " norme d’emploi " définie par l’existence d’un contrat à durée indéterminée et d’une activité professionnelle à temps plein. Voir aussi le mot : emploi précaire
C.R.E.D.O.C Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie  
D.A.L Droit au logement : association créée en 1990 ; Son objectif est de faire pression sur les pouvoirs publics pour obtenir le relogement de personnes en grande difficulté. Voir aussi : Le DAL : droit au logement
Dermatose Maladie de la peau  
Desinflation

Ralentissement de l’inflation, c’est à dire de l’augmentation généralisée des prix.
A ne pas confondre avec déflation , situation caractérisée par une baisse absolue des prix.

 
Flexibilité de l'emploi Ajustement rapide du volume et des caractéristiques de l’emploi, des rémunérations, afin de faire face sans délai aux fluctuations et aux modifications de la demande.  
Illetrisme Pour le GPLI (groupement permanent de lutte contre l’illettrisme), l’illettrisme est la situation de personnes "qui ont été scolarisées, mais qui ne maîtrisent pas suffisamment l'écrit pour faire face aux exigences minimales requises dans la vie professionnelle, sociale, culturelle et personnelle".  
Inflation Hausse cumulative de l'ensemble des prix  
Intérim

Relation de travail caractérisée par le fait qu'un organisme (la société d'intérim) met à la disposition d'une entreprise pour une durée précisée (la mission) un travailleur ayant une qualification déterminée par l'entreprise où a lieu la mission. Cette dernière est précisée dans un contrat entre l'entreprise et la société d'intérim. Comme tout contrat commercial, il peut être mis fin à la mission dans des conditions déterminées par le contrat, et la mission peut être renouvelée, au gré des deux parties.
L'intérimaire est salarié de la société d'intérim, non de l'entreprise qui utilise ses services : l'intérim est donc un prêt de main-d'oeuvre. Entre la société d'intérim et l'entreprise utilisatrice, il existe un contrat qui est un contrat commercial, non un contrat de travail : en cas d'interruption de la mission, les règles du droit du travail ne s'appliquent pas. Travail précaire par excellence, l'intérim a fait l'objet d'un minimum de règles depuis peu : les sociétés d'intérim, par exemple, doivent désormais former le personnel intérimaire. Reste que, même atténuée, la précarisation de ce type de relation de travail demeure forte.

Voir aussi le mot : emploi précaire
Loi Besson Loi votée en 1990 alors que Louis Besson était Ministre du logement. "Garantir le droit au logement constitue un devoir de solidarité pour l'ensemble de la Nation", proclame le préambule de la loi Besson.  
Mode de vie

Le mode de vie est une notion qualitative rendant compte des conditions d’existence d’un groupe (nature et conditions de travail, éléments qualitatifs et culturels de la consommation...)
A ne pas confondre avec "niveau de vie", notion quantitative.

Voir aussi le mot : niveau de vie
Médecins du monde Organisation non gouvernementale (ONG) spécialisée dans l’aide d’urgence.  
Niveau de vie Le niveau de vie est une notion quantitative désignant la quantité de biens et de services dont on dispose grâce à son revenu. Voir aussi le mot : mode de vie
OPAC Office public d'aménagement et de construction (OPAC), officequi gère le parc des HLM (habitation à loyer modéré).  
Parités de pouvoir d'achat

PPA : facteurs de conversion monétaire destinés à égaliser les pouvoirs d’achat des monnaies des différents pays et à éliminer ainsi les différences de prix entre pays, il s’agit donc d’un mode de calcul du taux de change entre deux ou plusieurs monnaies consistant à mesurer le coût d'un panier de biens et de services identiques achetés dans chacune des monnaies des pays concernés et à en déduire un taux de change.
Le calcul d'un taux de change en PPA permet de gommer les différences de prix qui peuvent exister d'un pays à l'autre. Faibles d'un pays industrialisé à l'autre, ces différences sont parfois très importantes entre pays industrialisés et pays du Sud.

Voir aussi le mot : pouvoir d'achat
Patrimoine Le patrimoine est l’ensemble des avoirs dont dispose en propre un agent économique, que ces avoirs soient liquides, prêtés ou immobilisés.  
Pauvreté Etat d'une personne qui ne dispose pas d'assez de ressources matérielles.
Cette notion est cependant très relative, relative à la période concernée, relative à la perception que les individus ont des conditions d'existence jugées indispensables.
 
Plein emploi Le plein-emploi correspond à une situation où toute personne peut trouver un emploi qui la satisfait. En situation de plein-emploi, il peut néanmoins y avoir chômage, ce dernier n'est du alors qu'aux changements d'emploi des salariés.  
Pouvoir d'achat

Le pouvoir d'achat mesure la quantité de biens et de services qu'un revenu donné permet d'acquérir.
C'est l'évolution du pouvoir d'achat qui est importante, c'est-à-dire la mesure de l'augmentation, ou de la diminution, du niveau de vie potentiel du titulaire d'un revenu donné. Le pouvoir d'achat se mesure donc en dynamique, en rapportant l'évolution d'un revenu déterminé à l'évolution d'un indice de prix représentatif des biens et services dans lesquels on souhaite mesurer le pouvoir d'achat (par exemple, l'indice des prix à la consommation, ou l'indice des prix des produits agricoles).

Voir aussi le mot : indice des prix
Précarité Situation marquée par une grande fragilité, une forte incertitude quant à l’avenir.  
Prélèvements obligatoires Ensemble des impôts (votés par le Parlement) et des cotisations sociales obligatoires (fixées par la loi), collectés par les administrations publiques (Etat, collectivités locales, administrations de Sécurité Sociale).  
Prestation sociale

Revenu versé par la collectivité soit en contrepartie d'une charge (prestation en nature, comme, par exemple, le remboursement d'une partie des dépenses médicales), soit en considération d'une situation particulière (chômage, arrêt maladie, retraite, enfants...).
Le propre des prestations sociales est d'être versées sans contrepartie productive. D'où le terme économique par lequel on les désigne fréquemment : revenus de transfert ou transferts sociaux. En effet, il faut bien les financer par un prélèvement sur les actifs occupés, dont les revenus d'activité sont réduits d'autant, ou sur les revenus de la propriété.
Il existe deux grands types de prestations sociales : les unes sont contributives, ce qui signifie que ceux qui les reçoivent ont versé préalablement des cotisations et leurs prestations sont proportionnées au montant des cotisations acquittées (pensions de retraites, indemnités journalières d'assurance maladie et allocations chômage) ou conditionnées par de telles cotisations (remboursements d'assurance maladie). On est alors en face de mécanismes de type assurantiel, la seule différence avec une assurance classique étant leur caractère obligatoire et l'absence de choix pour l'affectation des cotisations.
Les prestations sociales non contributives sont celles dont le montant n'est pas lié à une cotisation antérieure, mais à une situation particulière : charges d'enfants, niveau de revenu, maladie, hospitalisation, maternité, etc. Par nature ces prestations relèvent de la redistribution, puisque ceux qui payent ne sont pas forcément ceux qui reçoivent ou qui recevront : l'acquisition de droits est indépendante de l'existence et du montant des cotisations.

 
Prolétariat Le prolétariat désigne l'ensemble des prolétaires, travailleurs qui ne possèdent que leur force de travail. Les prolétaires mettent à la disposition des capitalistes, qui eux néanmoins y avoir chômage, ce dernier n'est du alors qu'aux changements d'emploi des salariés.  
Protection sociale

La protection sociale est un ensemble de dispositifs destinés à prémunir une population donnée, ou une partie déterminée de cette population, contre certains risques sociaux pouvant engendrer soit un surcroît de dépenses ou de difficultés, soit un arrêt ou une diminution des revenus d'activité : maladie, dépendance, naissance d'enfants, décès du conjoint ou des parents, vieillesse.
Institutionnellement, en France, la protection sociale comporte trois volets :
- la sécurité sociale, composée d'organismes prélevant des cotisations obligatoires et assurant des prestations légales déterminées objectivement (en fonction des cotisations ou en fonction des situations personnelles) et versées automatiquement ;
- l'aide sociale, qui désigne des prestations légales, mais versées de façon conditionnelle à des personnes connaissant des difficultés spécifiques, lesquelles sont appréciées par une commission RMI, pensions d'invalidité, allocation adultes handicapés, etc.) ;
- l'action sociale, qui désigne des prestations facultatives versées par des organismes multiples (comités d'entreprise, mutuelles, etc.), parmi lesquels peuvent figurer des organismes de sécurité sociale.

Voir aussi le mot : prestation sociale et minimum social
R.A.T.P Régie autonome des transports parisiens  
R.E.P Réseau d’éducation prioritaire : un REP bénéficie des mêmes avantages qu’une ZEP mais pas ses enseignants qui ne perçoivent pas d’indemnité spéciale.  
Restos du coeur Association caritative, créée en 1985 par Coluche, afin de fournir des repas aux personnes défavorisées. Avec l’extension de la précarité, leurs interventions ont dépassées ce seul cadre. Voir aussi le mot : Coluche
Voir aussi : Les restos du coeur, c'est aussi "les relais du coeur"
Revenu Ensemble des ressources monétaires et en nature d’un agent économique. L’origine du revenu est la production (directement ou indirectement). Le revenu est donc composé de revenus primaires (revenus issus directement de la production) et de revenus de transfert (revenus alloués à des personnes reconnues comme des ayant-droit) Voir aussi les mots : prestation sociale et transferts sociaux
Revenu médian Le revenu médian est le revenu qui partage exactement en deux la population : La moitié de la population dispose d’un revenu plus élevé que le revenu médian, l’autre moitié d’un revenu moins élevé.  
Revenu minimum d'insertion Revenu minimum d'insertion (RMI) : allocation créée en 1988 et versée sous conditions aux adultes de 25 ans ou plus. Voir aussi : Le RMI
RMIste Personne percevant le RMI Voir aussi le mot : RMI
Voir aussi : Le RMI
Saturnisme Intoxication causée par le plomb  
Scorbut Maladie causée par une carence en vitamine C  
S.D.F Personne sans domicile fixe  
Secours catholique Organisme caritatif français fondé en 1946. Voir aussi : Le secours catholique
Seuil de pauvreté

Seuil au dessous duquel un individu est considéré comme pauvre.
Le seuil de pauvreté peut être défini en termes absolus, c’est à dire par un certain montant de ressources, ou en termes relatifs par référence aux conditions d’existence jugées indispensables.

Voir aussi : Le seuil de pauvreté* et Seuils absolus et relatifs***
SIVP Stage d’insertion à la vie professionnelle : sous couvert de stages rémunérés comme tels (entre un tiers et moitié du SMIC) destinés à des jeunes sans qualification ou demandeurs d'emploi, les SIVP ont été en fait des formes d'emploi précaire (six mois maximum) et très bon marché (puisque rémunération réduite et absence de charges sociales) dont certaines entreprises ont usé et abusé. Ces SIVP ont été supprimés en 1988, au profit des "contrats de retour à l'emploi" destinés aux chômeurs de longue durée (quel que soit leur âge).  
SMIC

Abréviation de "salaire minimum interprofessionnel de croissance". Salaire horaire en-dessous duquel aucun salarié ne peut être rémunéré.
Le salaire minimum est interprofessionnel parce qu'il concerne toutes les branches d'activité ("professions"), et il est qualifié de "croissance" parce que son évolution est indexée à la fois sur la hausse des prix à la consommation et sur la hausse du salaire ouvrier : le SMIC est obligatoirement revalorisé chaque année d'au moins la moitié des gains de pouvoir d'achat enregistrés par le salaire horaire ouvrier.

 
Statut social Position sociale occupée par un individu  
Surendettement

Surendettement : situation dans laquelle des particuliers se révèlent incapables de payer leurs dettes, faute de revenus suffisants.
La loi sur le surendettement adoptée en 1988 a permis d'éviter que, dans ce cas, des saisies ne privent le ménage surendetté de tous ses biens ayant une valeur marchande. Un étalement des dettes est proposé par une commission dite de surendettement, chargée de négocier avec les organismes de crédit. Cette procédure a permis d'éviter le pire, mais elle ne règle pas la situation de ceux dont le revenu s'est brutalement effondré et qui, avec des délais plus longs, se révèlent toujours incapables de rembourser faute de moyens.

Voir aussi : Les exclus des soins et Surendettement, la spirale infernale
Transferts sociaux Revenus de transferts : désigne l'ensemble des prestations sociales (y compris les remboursements d'assurance maladie et la prise en charge des frais d'hospitalisation) dont bénéficient les ménages. Voir aussi les mots : prestation sociale et revenu
Tuberculose Maladie infectieuse et contagieuse. La tuberculose est généralement pulmonaire mais peut également être osseuse ou rénale.  
TUC

Travaux d'utilité collective : inventés en 1982 (et supprimés en 1987 au profit des CES : contrats emploi solidarité), les TUC étaient formellement des stages effectués à mi-temps pendant un maximum de six mois dans des collectivités publiques, des hôpitaux ou des établissements publics par des jeunes en recherche d'emploi et indemnisés à hauteur d'un peu moins qu'un demi-SMIC.
Ne s'agissant pas de salaire, l'indemnité perçue par le titulaire d'un TUC n'entraînait aucune ouverture de droits sociaux (retraite, indemnité chômage) à l'exception de la couverture d'assurance maladie assurée par l'Etat, qui assurait l'essentiel du financement de l'indemnité. Leur remplacement par les CES a été perçu par l'opinion comme un simple changement de nom, alors qu'il s'agit de bien plus que cela, puisque le CES est désormais un vrai contrat, même s'il est limité dans le temps (6 mois renouvelables une fois).

Voir aussi le mot : CES
Union européenne (UE)

Nom donné par le Traité de Maastricht à l'ensemble des pays qui ont ratifié ce Traité et le Traité de Rome qui l'a précédé. L’UE a été créée le 1er novembre 1993, date de la ratification du traité de Maastricht et compte 15 pays membres.
Le terme s'est substitué à l'ancien nom ("Communauté européenne") pour bien marquer le fait que, dans le traité de Maastricht, il existe des dispositifs de nature fédérale : vote à la majorité, acceptation d'une autorité monétaire indépendante des Etats, etc.